Happy confinement !

Comment se passe ce confinement ? Oui, je sais, j’avais dit que je n’en parlerai pas ! Que veux-tu, c’était sans compter sur le prolongement dont on se doutait.

Donc tant qu’à être bloqué chez soi autant en profiter. Et plutôt que de se morfondre (chose que j’ai faite mais chutttt) j’ai décidé de voir le verre à moitié plein.

Finalement, en prenant du recul, il y a du positif à être enfermé chez soi. Je dois avouer que mes vacances m’aident en ce moment pour être dans cette lancée, mais comme dirait ma copine, penser Bisounours !

Les petits bonheurs du quotidien sont nombreux quand on prend le temps de s’y arrêter et surtout de les observer. Mes enfants par exemples. Au début du confinement, je passais mon temps à râler toutes les trente secondes et pour tout, parce qu’ils étaient incapables de se parler sans se pourrir mutuellement. Après quatre semaines, le bilan est différent est fort appréciable. Ils jouent ensembles, se retrouvent à créer des mondes imaginaires, je prends du plaisir à les observer et le fameux mot « maman » a diminué. Bon je suis passée de 1000 par jour à 100 c’est pas mal non ?

Je pense que le retour à la réalité sera tout aussi difficile que l’a été ce début. À la différence, c’est que nous en aurons profité et nous serons plus unis que jamais.

C’est certainement égoïste de ma part de m’enfermer dans ce petit cocon de bonheur quand des milliers de gens continuent à travailler pour que le pays ne s’arrête pas de tourner et pour cela, je leur dis MERCI. J’ai conscience que beaucoup ont perdu beaucoup à cause de virus et pour eux, je suis profondément désolée. Mais même à toutes ces personnes, je veux leur dire qu’ils faut réussir à capter ce petit moment de bonheur, si petit soit-il et le prendre, en profiter jusqu’au suivant.

De ma place, je ne peux pas faire grand chose à part rester chez moi, alors autant voir cela comme un moment heureux.

Et toi alors, comment vis-tu ce confinement ? Arrives-tu, malgré tout, à saisir ces particules de bonheurs ?

anaismony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page