Sortir la tête de l’eau en tant qu’autoédité, c’est possible ?

Où trouver les informations en autoédition ?

Je voulais échanger avec toi sur le fait que le statut d’autoédité n’est pas toujours évident. 

Sans arrêt, il faut faire ses preuves. Auprès du lectorat, des libraires, des chroniqueurs, parfois des éditeurs, sans parler des salons ou pour certains, autoédité est comme un gros mot. 

Je virevolte depuis un peu plus de trois ans maintenant, et je dois avouer que j’ai testé pas mal de chose. Des diffuseurs, des imprimeurs, des partenariats tous divers et variés, j’ai même été inscrite dans un groupe ou je payais pour avoir certaines infos. 

Je vois naître un peu de partout des masterclasses, des formations et tout un tas de formations payantes… Sauf que pour payer, faut-il encore gagner de l’argent, alors quoi faire ? Payer, en espérant un jour rentabiliser les milliers d’euros dépensé ou se débrouiller, galérer, chercher et surtout apprendre. Être autodidacte !

En réalité, beaucoup d’informations sont gratuites et surtout sont accessibles partout, il suffit d’ouvrir l’œil. Et parfois, fouiner au bon endroit.

Oui, c’est plus long que si tu paies, mais quand je gagnerais des millions, je réviserais peut-être mon jugement. En attendant, à l’heure où je parle, c’est loin d’être le cas. 

Beaucoup d’auteurs partage gratuitement leurs astuces et conseils. Et très franchement, c’est parfois plus valable que des conseils payant. 

Je suis plusieurs comptes sur Instagram notamment, comme celui de @simo_essouci et très franchement certains de ces contenus sont beaucoup plus pertinents que des milliers d’autres. N’hésite pas à le suivre. 

Tout ça pour te dire quoi ? Eh bien, que j’envisage de partager, moi aussi mon expérience. Sachant que je fais tout ce qu’il ne faut pas faire (on ne se moque pas), je me dis qu’il serait bien que mes échecs servent à d’autres. Avec le groupe « Le comptoir de la culture » sur Facebook, j’envisage de me lier à Salem Rendis pour partager tout ça. Je ferais probablement le partage sur ma chaîne Youtube (qui actuellement ne sert à rien). Tu vois un peu le genre « Mes galères d’auteure ».

Avec ces contenus, j’espère pouvoir éclairer certains auteurs débutant et surtout leur éviter de se faire arnaquer ou tomber dans des pièges, comme signer à vie dans une ME …

Je te reparle de tout ça très bientôt. En attendant, je t’embrasse et si tu as toi aussi des astuces ou conseils à partager, n’hésite pas. 

anaismony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page